Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de rip-de-la-louiseraie.over-blog.com
  • Le blog de rip-de-la-louiseraie.over-blog.com
  • : J'ai eu envie de créer ce blog pour vous faire partager mes passions et mes textes. J'aime ce qui est insolite, et qui appelle à la réflexion. Merci de flaner au fil de mes pages.
  • Contact

Recherche

Archives

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


« Ce que nous venons de faire est juste une démonstration de notre force, que nous n’utiliserons que si vous nous obligez à le faire, sachez que nous sommes déterminé à survivre et que si vous tentez l’extermination par des produits ou des armes de destructions massives, nous serons plus résistants que vous. Les animaux ont déjà survécus à plusieurs cataclysmes planétaires, vous non… »

 
Dans les yeux du capitaine se voyait une joie non dissimulée, cet instant il l’avait rêvé tant et tant de fois. Cependant les bateaux de l’armée presque immergés lui rappelaient que ce n’était pas un rêve. 

 
Et d’une voix sure, regardant la baleine il lui dit 
« Vous pouvez compter sur nous, nos bateaux, nos forces se placent à vos cotés pour que nous puissions vaincre». Cette promesse fut répétée des milliers de fois dans le monde. Chacun relayant ce serment du plus profond de son cœur, sachant qu’ils n’étaient plus seul et que la plus puissante armée se battait à leur côté. A partir de cet instant ils étaient invincibles.

 
Ainsi venait de naître la première véritable coallition composée de volontaires humains et animaux venant de tout horizon, le regard tourné vers un seul et unique but.

 
Le combat mené en vue de cette communion sur la terre changeait de visage. Les animaux autant marins que terrestres s’unissaient aux humains qui souhaitaient vivre en paix avec eux. Le respect mutuel étant le lien qui les unissait. 

 
Chaque espèce s’engageant vis-à-vis de l’autre à respecter le pacte de vie. Il en allait de la survie de tous, et seul ceux qui en avaient conscience survivraient. Ce pacte de vie n’effacerait pas tout le mal qui avait été fait de part et d’autres. 


Il serait en revanche oublié car les terriens sont comme ça. Ils pardonnent et oublient le mal fait pour ne conserver que les bons cotés de la vie… et conserver les bons cotés, c’est conserver la vie…
 
Prologue
Et si la prophétie était réellement en train de se réaliser, car chacun peut être au fond de son cœur un guerrier de l’arc en ciel. 
Les animaux nous donnent la force nécessaire au combat, il suffit juste d’accepter de la recevoir et de l’utiliser…

 

-------------------------------------------

 

Je vous remercie d'avoir fait un bout de chemin dans mon imaginaire.  

D'autres textes seront mis en ligne, peut-être sous forme de nouvelle, dans les jours prochains.

j'ai eu des demandes pour que "Et si c'etait demain ?" soit imprimé sur papier, il le sera à compte d'auteur, j'ai une jeune illustratrice dans mes contacts qui a commencé à travailler sur les dessins qui accompagneront le texte.

Si vous souhaitez être informé de sa sortie, n'hésitez pas à me contacter, soit dans les commentaires, soit par message sur Facebook.

 

Je vous remercie et vous dit à bientot pour d'autres articles sur mon blog :) 

 

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


De nombreux films garderaient en souvenir les visages effrayés des militaires barbotant dans l’eau au milieu de centaines d’ailerons de requins. Ceux qui osaient continuer le combat étaient immédiatement entraînés au fond de l’eau, et ceux qui demandaient pardon sincèrement étaient amenés sur la plage, seul les indécis continuaient de nager en situation plus que délicate. 

 
Le ballet mortel autour d’eux leur interdisant toute fuite commandée par un sursaut de lâcheté ou d’orgueil. Le moment était au choix, il n’y avait plus de place pour l’incertitude. C’est ce silence du à un manque de décision qui avait fait le plus de mal. Trop d’humains refusaient de prendre parti, choisissant de fermer les yeux, afin de n’être jamais pris à témoin de la barbarie ambiante. Préférant profiter de la cruauté des autres afin de satisfaire leurs plaisirs personnels.

 
Cette guerre éclair perdue rapidement par les militaires, bras armés de l’humanité eut l’avantage de poser les bases de l’avenir de la terre. Il n’était plus question pour les humains de la dominer de façon inconsciente, mais de dialoguer en montrant que les sentiments à son encontre étaient sincères. Aux yeux de tous il était évident qu’une partie de la population n’accepterait aucun compromis, car trop attachés aux impacts financiers de la consommation d’animaux à outrance. 


En revanche la difficulté pour les obtenir rendrait la tache quasiment impossible. Les plus vulnérables étant ceux en cage, mais avec des humains décidés et de très bonne pinces coupantes, aucune grille ne pourrait résister, ces actes héroïques avaient déjà eu lieu par le passé. 

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


Les militaires qui étaient déjà à proximité se placèrent immédiatement en état guerre. Les ordres de leurs supérieurs hiérarchiques étaient de faire payer l’outrage. Pour ces hommes sans scrupules, il était inconcevable que des animaux osent menacer impunément les humains sans risquer des représailles immédiates.

 
 Il fut donc décidé de tuer la jeune baleine pour que ses menaces meurent avec elle, car sans chef pas de guerre. 

 
Dans leur propension à tirer sur tout ce qui bouge il n’était pas question de négocier ou d’écouter. Ils ignoraient que les baleines connaissaient le langage humain et que contrairement à la race humaine, les animaux étaient solidaires dans l’adversité. Cela avait souvent pénalisé la cause animale, trop de dissensions empêchaient d’avancer dans le même sens. Ces guerres intestines servant aux adversaires. Même les plus ardents défenseurs connaissaient des problèmes d’ego, oubliant souvent que la gloire la plus puissante est celle d’être en vie pour servir une noble cause. Il y a plus de bonheur dans une victoire globale, que dans une réussite personnelle


Aussi avant même que les militaires arment leurs puissantes torpilles, les lanceurs étaient envahis par des centaines de coquillages, rendant ainsi impossible la mise à feu. 


Ces mêmes coquillages qui collés par milliers sur la coque abaissaient rapidement les lignes de flottaison, rendant ainsi périlleux le maintien à flot de ces gros navires de guerre. A chaque nouvelle manœuvre en vu d’attaquer, un nouveau poids était rajouté rendant instable ces lourdes coques et entraînant dans l’eau les hommes qui cautionnaient ces volontés de nuire, répondant positivement et aveuglément à des ordres aussi stupides qu’imbéciles.

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


« Le monde aquatique, souhaite vivre en harmonie avec les humains, c’est un vœu aussi que les animaux terrestres ont depuis de longues années. Nous ne sommes pas sur terre pour disparaître mais pour cohabiter pour le plus grand bonheur de tous. Nous savons que de nombreux humains, espèrent eux aussi que ces massacres s’arrêtent. 

 
Vous nous avez cru inférieur car nous vous avons laissé faire. Nous vous avons donné de l’amour pensant que vous finiriez par vous réveiller. Mais il semble que plus vous avancez dans le temps, plus vous commettez d’atrocités. 


J’ai vu des requins agonisés, des bans de poissons disparaître, des tortues suffocantes dans vos filets inutiles, des dauphins mourir pour des traditions barbares et tant d’autres horreurs. La liste serait trop longue pour tout citer.


 Vous polluez tout ce que vous touchez, vous détruisez tout ce qui vous entoure, si vous posez le pied à un endroit c’est pour en être maître et le rendre stérile. Aujourd’hui il en va de notre survie, nous n’avons plus de place pour vivre. Vous nous massacrez pour détruire chaque jour d’avantage notre planète. 


Nous aussi nous n’avons qu’elle comme demeure et en cela nous sommes comme vous, nous espérons que nos générations futures en profiteront. Mais aujourd’hui nous n’avons plus d’espoir ni pour nous, ni pour elles, ni pour vous. 


C’est pour cela, et uniquement pour cela que nous avons décidé de nous unir à tous ceux qui souffrent de cette situation, et chaque acte qui sera commis contre l’un d’entre nous qu’il soit dans l’eau ou sur terre sera désormais punis. »

Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


Elle s’exécuta immédiatement et en fit consciencieusement le tour, suffisamment lentement pour que les humains puissent la suivre sans risquer de se blesser. Elle exécutait son exercice avec douceur, évitant soigneusement de faire tanguer le bateau. Et cela sous l’œil bienveillant des autres membres de son espèce.

 
Les anciens avaient compris ce qu’elle souhaitait faire et leurs chants accompagnaient Kujira pour lui donner la force de réaliser ce qu’elle avait rêvé.

 
Elle offrit même un cadeau à certains passagers, s’arrêtant à leur hauteur et leur tendant sa longue nageoire en signe de bonjour. Ceux qui la touchaient voyaient souvent la réalisation d’un rêve, car ces amoureux des océans, protecteurs des baleines avaient souvent eu envie de plonger avec elles. Certains auraient aimé que cet instant ne s’arrête jamais. La voir passer si prés d’eux, ôtait tous les doutes possibles. Mêmes les plus sceptiques devaient se taire et admettre que leur silence était de rigueur.


« Vous êtes convaincus maintenant que je parle avec elle, et qu’elle parle avec moi ? »


« Nous te croyons, elle n’aurait pas pu faire cet exercice sans te comprendre, peux-tu nous dire le message qu’elle souhaite passer aux humains du monde entier, car je pense avoir compris que c’est ce qu’elle désire, et que tu seras sa voix. Ce message sera diffusé sur toutes les ondes, il sera entendu de tous. »


 L’émotion se lisait dans les yeux du capitaine, sa voix trahissant ses sentiments. Le monde entier ressentait ce moment avec son cœur.

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


Quelques journalistes avaient été accepté sur le pont et filmaient pour retransmettre au monde entier cette rencontre insolite. Ils seraient le fil indispensable de l’information, ils savaient parler aux foules et souvent leurs paroles étaient reçues comme des paroles divines. 

 
Aussi il était nécessaire que les plus grandes chaînes de télévision soient présentes, voire même conviées à cette entrevue. 

 
« Notre amie, Kujira, a un message à envoyer au monde entier, nous avons passé beaucoup de temps avec elle et nous parvenons à nous comprendre et même à dialoguer. »
Sur le bateau des rires moqueurs fusèrent, certaines personnes présentes à bord, malgré les évènements étaient encore septiques.


Natsuko se tourna vers son amie, une larme perlait au bord de ses yeux, elle avait peur que les adultes ne la croient pas et que jamais rien ne change. La baleine ressentant son désarroi vint poser sa tête contre la petite fille, elle lui indiqua qu’elle allait leur prouver quelle communiquait avec elle.


« Mon amie, vous demande de cesser de rire et de la mettre à l’épreuve pour vous montrer que je parle réellement avec elle. »


Sur le bateau, après l’instant de surprise passé, chacun proposait un exercice. Certains demandant à la baleine de faire un bond, d’autres craignant pour la stabilité du bateau proposait simplement une roulade sur elle-même. D’autre allant jusqu’à lui demander de réaliser un calcul mental, sûrement pour être sur qu’elle échouerait. Certains commençaient à dire que si c’était la petite fille qui répondait pour elle, les réponses seraient forcément truquées car elles pouvaient tricher.


Il fut décider à l’unanimité que la baleine devait faire le tour du bateau, et rester visible depuis le pont pendant tout le temps.

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


Elle avait envie de rester blottie contre celle qui lui avait tant manquée, mais elle le ferait plus tard quand la discussion serait finie. Elles pourraient parler, jouer, chanter, danser sans crainte des gros bateaux blancs.

 
L’interprète était prêt pour faire le lien entre Natsuko et le Capitaine. Et c’est la petite fille qui commença la conversation, montrant ainsi qu’elle était prête et déterminée.

 
« Bonjour Monsieur le Capitaine »
« Bonjour les enfants, je m’appelle Paul Watson et je représente la Sea Shepherd Conservation Society, je me suis fixée il y a quelques année la mission de protéger les animaux marins qui sont en danger à cause des hommes »


« Nous savons que vous protégez les baleines contre les bateaux usines, et c’est pour cela que notre amie vous a choisi » 


Natsuko montra de la main la belle et jeune baleine qui attendait que les présentations soient finies. Elle écoutait battre les cœurs, et sentait que sa présence, si proche de ce bateau créait beaucoup d’émotion à cet homme. 


Il aimait ceux de sa race, et cela se sentait, beaucoup d’amour passait par son regard, il avait beaucoup de mal à le détourner tant il semblait fasciné par cette magnifique créature. Elle savait qu’elle avait fait le bon choix et qu’il pourrait parler en leur nom. 

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


Le radeau était bien positionné devant le bateau noir. Sur le pont un homme aux cheveux blanc regardait la jeune baleine intensément, ses yeux brillaient d’un amour puissant qui lui était destiné. 

 
Ce regard n’inspirait aucune crainte, les enfants savaient aussi que c’était le choix de leur amie, et en elle ils avaient une confiance absolue. Ce bateau bien que de couleur noire était connu pour être un des symboles de la protection des animaux et de la vie en général. 


Natsuko ne savait pas parler anglais, et le capitaine ne connaissait que quelques mots de japonais, c’était un obstacle pour avoir une conversation suivie. Il fut immédiatement demandé un traducteur, qui étant parfaitement bilingue ferait le lien entre les deux ambassadeurs. 


Le temps d’attente semblait très long aux deux enfants, ils commençaient à ressentir le froid. Un passager du bateau leur donna rapidement des vêtements chauds et des serviettes pour qu’ils sèchent leurs cheveux encore mouillés.


Pendant ce temps la jeune baleine en profita pour aller se restaurer dans les eaux plus riches en aliments. Plongeant le plus loin possible, elle distingua une forme familière, très familière. Et c’est ivre de joie qu’elle remonta à la surface exécutant un saut de bienvenue à celle qui s’approchait doucement d’elle. 


Elle venait de retrouver sa maman. 


Oubliant sa faim, elle prit quelques précieuses secondes pour se blottir contre ces nageoires si rassurantes et bienveillantes. 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


La confiance et la protection qu’offrait leur amie eut vite raison de la crainte que ces requins de plusieurs mètres de long leur inspirait, et prenant une longue inspiration ils prirent place sur leur dos.

 
Etant d’excellents et rapides nageurs, la distance les séparant de l’air libre ne prendrait que quelques secondes. Cependant il était nécessaire que cette arrivée soit vue du plus grand nombre et avant la traversée, il fallait attirer l’attention des humains. 

 
A l’extérieur les poissons exécutaient une danse effrénée, sautant le plus haut possible, jaillissants à tour de rôle dans des millions de gouttes d’eau qui donnaient à la mer un aspect argenté dans le soleil levant, et c’est au centre de cette excitation générale que les enfants feraient leur apparition. 


Comme prévue toutes les caméras, tous les yeux, toutes les pensées étaient tournés vers ses bans de poissons qui semblaient euphoriques. 


Tout à coup cette agitation cessa pour laisser place à une magnifique baleine, encadrée par deux jeunes enfants chevauchant deux magnifiques requins blancs. 


C’était un instant magique, la planète entière cessa de respirer au moment même ou les enfants reprenaient leur souffle. Les cheveux mouillés, les corps ruisselants, les visages respirant le bonheur d’avoir fait ce que aucun humain avant eux n’avait réalisé. 


Un instant magique, magnifique, féerique, qui resterait gravé pour toujours dans l’histoire de l’humanité. Les requins déposèrent délicatement les enfants sur le radeau, et se penchant au dessus d’eux ils les remercièrent en déposant un baiser sur leur tête tout en câlinant les corps puissants et musclés qui les avaient transportés sans difficultés. 


Pendant quelques secondes les ailerons restèrent visibles autour de l’embarcation comme pour les saluer et ils s’enfoncèrent de nouveaux dans les eaux noires de l’océan. 

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 09:00

Cliquez ici pour lire le début


Le bateau était positionné à coté du radeau et sur le pont chacun se demandait quelle allait être la suite de l’histoire.  

 
Jusqu’à présent personne n’avait trouvé avec certitude la signification des derniers jours et des différents événements qui se produisaient sur l’ensemble des océans. Malgré les débats enflammés, malgré l’ensemble des suppositions, malgré tout ce qui pouvait être dit, personne ne pouvait imaginé ce qui allait suivre. 

 
Toutes les caméras étaient tournées vers ce grand bateau noir, posé au milieu d’une crique, avec des cachalots évoluant à ses coté comme pour l’empêcher de partir. Comme si ces animaux lui imposaient leur choix, sans aucune possibilité de fuite. La puissance qui émanait de ces cétacés permettait à tous de comprendre que ceux qui étaient sur le bateau dépendaient uniquement de leur bon vouloir. 


Tout comme ils l’avaient déplacé sur l’eau, ils pourraient si ils le décidaient l’entraîner aussi facilement sous l’eau. Ce n’était qu’une question de direction et non de puissance. 
Cela donnait un avant-goût de ce que les animaux autant marins que terrestres auraient pu faire si leur cœur n’était pas rempli d’amour vis-à-vis des humains.


Le moment était venu pour Natsuko et Takumi de se mettre à l’eau, chevaucher les requins serait une expérience exaltante, l’émotion serait puissante et le souvenir inoubliable. Mais être sous l’eau avec ces animaux qualifiés de mangeurs d’hommes était aussi terriblement angoissant.  

 


Cliquez ici pour lire la suite ...  

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Et si c'était demain
commenter cet article