Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de rip-de-la-louiseraie.over-blog.com
  • Le blog de rip-de-la-louiseraie.over-blog.com
  • : J'ai eu envie de créer ce blog pour vous faire partager mes passions et mes textes. J'aime ce qui est insolite, et qui appelle à la réflexion. Merci de flaner au fil de mes pages.
  • Contact

Recherche

Archives

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 09:33

terre.jpg 

 

 

Juillet 2010

 

 

Ils sont quelques dizaines, la quarantaine branchée, à fouler le tapis rouge du café parisien, où se tient, ce samedi 15 mai, la première cérémonie des « non-parents » qui réunit des couples résolument stériles. Ce mouvement, bien qu’anecdotique dans notre pays à la fécondité largement supérieure à la moyenne européenne, est né aux Etats-Unis, où les childfree, organisés en lobbys, réclament, outre la liberté de leur choix de vie, l’usage exclusif de certains cafés, hôtels, magasins, afin de ne pas être dérangés par les cris stridents des enfants, ces « consommateurs pollueurs » insupportables, dont la présence menacerait à terme la survie de notre planète. En France, ces « sans désir d’enfant » représentent 5 % à 10 % des adultes, sans qu’on sache bien si leur absence de descendance s’inscrit réellement dans un choix délibéré.


Cette autocélébration illustre un courant de pensée radical. Son message est clair : sauvons la planète, arrêtons d’avoir des enfants. Yves Cochet, député Vert, réclame ainsi que les allocations familiales soient inversement proportionnelles au nombre d’enfants : elles récompenseraient les familles à enfant unique, pénaliseraient de plus en plus lourdement celles qui en ont deux, trois, voire quatre. Cet écologiste excessif, pour ne pas dire fanatique, n’a manifestement pas compris que le problème ne se pose pas dans les pays développés du Nord – dont certains sont même engagés dans un véritable suicide démographique –, mais bien dans l’hémisphère Sud. C’est là qu’est le danger. Au point que le dernier G8 – le conclave des huit plus grandes puissances mondiales –, qui s’est tenu fin juin en Ontario, a consacré une partie de ses débats à « la santé des femmes », un intitulé qui masque en fait une réflexion sur la régulation des naissances, une urgence politique ainsi sémantiquement habillée afin de ne pas choquer les consciences américaines, réticentes à tout programme qui pourrait favoriser les avortements. Le mot d’ordre est devenu mondial : il faut enrayer la galopante démographie. Notre survie en dépend.

 

 

Lire la suite ....

 http://www.lespectacledumonde.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=324:dossier569&catid=29:dossier&Itemid=55

Partager cet article

Repost 0
Published by Rip de la Louiseraie - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

Déficience Mentale 08/05/2011 21:39


Je reste persuadé que d'ici a être totalement envahis, on découvrira le moyen de partir vivre ailleurs !


Rip de la Louiseraie 10/05/2011 09:13



pas sur :)) les caisses sont vides... et faire des projets de vancances ca coute cher :)))